Amarcord: CROTONE-BOLOGNA d’il y a de nombreuses années … - 12 janvier

Scritto da  Gen 12, 2017

 

 

TROIS GIFLES À CROTONE

 Pendant la saison 2005-06, pour la première fois dans le championnat, le Bologna se trouve à jouer au stade Ezio Scida de Crotone. L’11 février 2006, à l’occasion de la 29ème journée de la deuxième division, les deux compositions rouge-bleu croisent les crampons avec un esprit bien différent. Tandis que les Calabrais, qui se trouvent à leur deuxième championnat consécutif dans la deuxième division, « naviguent » dans les positions moyennes et hautes du classement, les Bolonais confirment qu’ils ont beaucoup de problèmes. Ils ont déjà changé d’entraîneur, Ulivieri a été exonéré après le quatorzième match, et son remplaçant Mandorlini est déjà dans l’œil du cyclone. Sa place parmi les remplaçants est dans l’incertitude.   

Toutefois, malheureusement pour les supporteurs rouge-bleu bolonais, le Bologna confirme tous ses problèmes même à Crotone, où les Calabrais se contentent de quatre minutes pour dicter leur loi. Mezzano manque un renvoi et fait partir Jeda en vitesse : quelques passages, et ensuite appui pour Galardo qui shoote violemment sur les mains de Mingazzini. Pénalty. Voilà Jeda sur le point de pénalty : le brésilien feinte Pagliuca et marque le but. Tout le monde attend une réaction bolonaise mais, pendant la première mi-temps, le seul tir vers la porte, faible et central, arrive avec Marazzina, qui sert seulement à signaler la présence sur la surface de jeu du gardien de but adversaire. Toute la mi-temps est un monologue des Crotonais, qui jouent par cœur, avec des intérieurs qui courent et raisonnent et avec des avants qui n’arrêtent jamais de bouger. Et voilà donc une autre fente, un autre pénalty, avec Daino qui s’abat sur Zaytulaev. Encore Jeda sur le point de pénalty et c’est le 2-0. Et on n’est qu’à la 27’ minute. Pour les bolonais le match est terminé, tout en n’ayant jamais commencé. Les Bolonais ont de la peine à aller au-delà de la moitié de la surface de jeu, avec les deux avants, Marazzina et Bellucci, qui voient le ballon seulement sur les longs renvois de Pagliuca.  

C’est le début de la seconde mi-temps. Mandorlini doit changer son rythme et alors il tente avec les substitutions : d’abord c’est Zauli qui sort pour Pecchi, ensuite Amoroso pour Vignaroli et enfin Marazzina pour Lovisio. Et pourtant le jeu reste toujours fortement aux Crotonais. Dans la zone défendue par Pagliuca arrivent beaucoup de ballons et, heureusement pour Gianluca, les avants calabrais s’amusent à gaspiller toutes ces occasions. Avant Pellè de tête et le ballon est hors-jeu d’un mètre, ensuite c’est Maietta qui tente de la distance et puis encore Jeda. Le seul tressaillement qui peut rouvrir le match est un échange en vitesse Bellucci-Pecchia mais l’extrême défenseur calabrais Soviero sort bien sur l’intérieur. Le Crotone dicte toujours sa loi dans le match et le troisième but est un prix bien mérité : Zeytulaev fait ce qu’il veut avec la défense bolonaise, met au centre et cette fois Pellè ne manque pas le tir de tête. Avec les Crotonais qui sont pratiquement déjà en train de prendre une douche, le Bologna tire vers la porte, sur punition, avec Bellucci qui prend le poteau. Le triple coup de sifflet final de l’arbitre Gabriele établit la crise profonde de l’équipe rouge-bleu de Bologne.

 Écrit par Lamberto Bertozzi - Traduit par Stefania Stefani

 

Le tableau du match :

CROTONE-BOLOGNA 3-0

Buts : Jeda (pénalty) 4’, Jeda (pénalty) 27’, Pellè 79’.

CROTONE : Soviero, Rossi, Puleo, Maietta, Konko, Cardinale (Borghetti 81’), Gentile (Piocelle 70’), Galardo, Jeda, Pellè, Zeytulaev (Ferrari 85’). - Entr. Gasperini

BOLOGNA : Pagliuca, Daino, Torrisi, Mezzano, Smit, Nervo, Mingazzini, Amoroso (Vignaroli 70’), Zauli (Pecchia 61’), Marazzina (Loviso 72’), Bellucci. - Entr. Mandorlini.

Arbitre : Gabriele de Frosinone

Notes : Minutes supplémentaires 1’+3’.

 

Légende de la photo : Claudio Bellucci en action.

Ultima modifica il Giovedì, 12 Gennaio 2017 19:30
Stefania Stefani

Dottore di ricerca in Lingue e Letterature straniere, è traduttrice e interprete (francese, tedesco, inglese). Lavora anche come hostess in fiere ed eventi e modella freelance.

E- mail: stefaniastefani@tiscali.it   Facebook: Stefania Stefani