Amarcord: CAGLIARI-BOLOGNA d’il y a de nombreuses années… - 27 janvier

Scritto da  Gen 27, 2017

 

 

“Grondement de tonnerre” RIVA fait couler À pic le bologna

Dimanche 2 octobre 1966, au Stade Amsicora de Cagliari, se déroule la troisième journée du championnat 1966-67 pendant laquelle s’affrontent deux compositions qui portent le maillot rouge-bleu : Cagliari et Bologna. La semaine qui précédait le match on avait beaucoup parlé et discuté. La presse sportive avait souligné en particulier le défi entre les deux entraîneurs, puisque pendant la saison précédente l’entraîneur des joueurs du Cagliari, Manlio Scopigno, avait commencé à entraîner le Bologna, mais juste après cinq journées il avait été relevé de ses fonctions et à  sa place on avait engagé Luis Carniglia. Aujourd’hui, pour la première fois après cet épisode, les deux entraîneurs se retrouvent, l’un en face de l’autre, tout en ayant un credo de football complètement différent.

Malheureusement pour le Bologna, ce fut la tactique de Scopigno qui eut le dessus. Le Cagliari, à la fin d’un match enthousiasmant et joué à un rythme assez soutenu, l’emporta sur le Bologna. Avec le coup de sifflet du début du match par l’arbitre, Sbardella de Rome, on assista à un départ rapide des deux équipes, avec des bouleversements de front soudains. À la 6’, le Cagliari prit tout de suite de l’avance : Greatti au centre de la pelouse, après avoir volé le ballon à Bulgarelli, la passa à Riva, qui, évita Furlanis, résista au tacle désespéré de Janich, et fit partir un shoot à ras de terre qui surprit Rado. La réaction du Bologna se détruisit contre les différentes sorties téméraires du gardien de but insulaire Adriano Reginato. Ensuite ce fut le Cagliari qui manqua pour deux fois le doublé avec Boninsegna sur des cross parfaits de Nenè. Ensuite ce fut Harald Nielsen, bien servi par Bulgarelli, qui manqua l’occasion de l’égalisation. Le tir du joueur danois fut paré par Reginato, même si avec un peu de difficulté. On arriva ainsi à la 20’ et voilà le Cagliari qui redoubla. Riva, à la moitié du terrain de jeu, gagna un duel avec Bulgarelli, avança rapide, demanda un échange à Greatti en courant, et avec la défense bolonaise qui se limita à regarder (au lieu d’intervenir), lança le ballon dans la cage du centre de l’aire de jeu, en l’emportant encore une fois sur Rado.

Pendant la seconde mi-temps on put observer un Cagliari toujours incisif, tandis que le Bologna n’était pas à son aise. À la 52’ on assista au troisième but du Cagliari: un centre de Nenè fut rattrapé par Greatti. Ensuite passage rapide vers Boninsegna et tir au vol de l’avant-centre du Cagliari avec le ballon qui fut paré (mais pas retenu…) par Rado : ce fut ainsi que le ballon termina sa course dans la cage. 3-0 pour le Cagliari et le Bologna continuait à être absent ; par contre Riva continuait à donner des problèmes aux défenseurs du Bologna. Les défenseurs Furlanis et Ardizzon, qui s’alternaient pour le contrôler, perdirent tous les duels avec le joueur du Cagliari. À la 58’, Furlanis l’abattit dans la surface de réparation. Le pénalty fut transformé par Riva avec un tir très puissant, même si peu en diagonale. Les dernières trente minutes du match virent Helmut Haller à la recherche au moins d’un but pour le Bologna, en trouvant en Reginato un adversaire imbattable. Trois minutes avant la fin du match un “coup de fusil” soudain d’un Riva endiablé risqua de faire le cinquième but. Un sauvetage miraculeux de Franco Janich haussa le ballon instinctivement, en corner. Le Bologna et son entraîneur Carniglia purent seulement entonner un triste de profundis. Manlio Scopigno avait obtenu sa victoire contre l’entraîneur adversaire.

Écrit par Lamberto Bertozzi – Traduit par Stefania Stefani

 

Le tableau du match :

CAGLIARI–BOLOGNA 4-0

Buts : Riva 6', Riva 20', Boninsegna 52', Riva (pénalty) 58'.

CAGLIARI : Reginato, Tiddia, Longoni, Tiberi, Vescovi, Longo, Nenè, Rizzo, Boninsegna, Greatti, Riva. - Entr. Scopigno.

BOLOGNA : Rado, Furlanis, Ardizzon, Muccini, Janich, Fogli, Perani, Bulgarelli, Nielsen, Haller, Pace. - Entr. Carniglia.

Arbitre : Sbardella de Rome

 

Didascalia foto: Légende des photos :

Photo d’ouverture : Bologna 1966-67. Debout : Bortolotti (soigneur), Janich, Fogli, Muccini, Furlanis, Ardizzon, Rado; Seduti: Perani, Bulgarelli, Nielsen, Haller, Vastola.

 

Photo de côté : La façon dans laquelle le Guerin Sportivo a illustré la défi entre les deux entraîneurs.

Ultima modifica il Venerdì, 27 Gennaio 2017 21:07
Stefania Stefani

Dottore di ricerca in Lingue e Letterature straniere, è traduttrice e interprete (francese, tedesco, inglese). Lavora anche come hostess in fiere ed eventi e modella freelance.

E- mail: stefaniastefani@tiscali.it   Facebook: Stefania Stefani