Amarcord: BOLOGNA-MILAN d’il y a de nombreuses années… 7 février

Scritto da  Feb 07, 2017

 

 

BOLOGNA BAT LE MILAN ET VENGE LIGUORI

Le 2 mai 1971, au Stade Communal de Bologne, on dispute le match de football Bologna-Milan. Il ne s’agit pas d’un match quelconque. Dans le match aller, à Milan, le demi rouge-bleu Francesco Liguori avait dû sortir sur une civière à la suite d’une intervention “trop nette” de Romeo Benetti. Pour le jeune joueur, en odeur de convocation en Nationale, c’était le début d’un drame. L’accident fut plus grave du prévu : les ligaments croisés, le collatéral intérieur, le ménisque intérieur et la capsule postérieure du genou droit. Cet accident causera pratiquement l’abandon du jeune Liguori du football professionnel. A la suite de tout ça les supporteurs rouge-bleu, accourus tous au stade, demandèrent à leurs joueurs de réaliser une « vengeance sportive ». Le Milan était en lutte, avec les cousins noir-bleu, pour le titre de Champion d’Italie et une défaite à Bologne aurait assigné le titre à l’Internazionale.

La première mi-temps fut riche de coups de théâtre et d’occasions ratées pour les deux équipes. D’abord Savoldi qui, à la 4’, de tête, lança en haut sur le fond un cross de Bulgarelli. Deux minutes après le Milan prit de l’avance. Benetti servit Rivera qui fut très rapide et enfila une défense statique bolonaise en servant Villa, qui fut à son tour rapide à anticiper Vavassori qui était sorti de la cage : ce fut le but. A la 10’ Prati servit Rivera qui de huit-neuf mètres de la cage lança en haut. A la 28’ le Milan redoubla. Combin réalisa un long cross au centre de l’aire de jeu. Roversi, de tête, anticipa Prati, mais malheureusement il mit le ballon sur les pieds de Villa, qui n’était pas marqué, e qui, à peu de mètres de Vavassori n’eut pas de problèmes à marquer le but. Peu de minutes de jeu et le Milan risqua de tripler. A la 35’ Prati sur un cross de Combin anticipa tout le monde, inclus Vavassori, mais le ballon fut hors-jeu de peu. Rapide changement de front et ce fut le tour de Perani de manquer le but du 1-2. A deux minutes de la fin de la première mi-temps le Bologna raccourcit les distances. Un cross de Rizzo servit Pace qui, de tête, mit le ballon sur les pieds de Fedele très en avant: l’arrière fut rapide à faire exploser un tir sec et impossible à parer qui alla terminer aux épaules de Belli. 

Le but galvanisa les rouge-bleu qui au début de la seconde mi-temps, reprirent le jeu complètement transformés. A la 52’, Pace rata incroyablement une occasion facile pour égaliser. A la 56 Savoldi réalisa un but mais avec une faute de main, de sorte que le but fut justement annulée. Tout le Bologna se lança à l’attaque, guidé par Perani, Rizzo, Fedele et Bulgarelli. On arriva à la 60’, quand une suggestion de Cresci mit le “capitaine” Bulgarelli seul à seul avec Belli. Giacomo réalisa un tir sans conviction qui fut paré par le gardien de but du Milan avec une jambe. A la 71 ce fut Prati qui après avoir “éliminé” Battisodo et Vavassori, marqua le but avec sûreté. Toutefois, Vavassori en récupérant miraculeusement réussit à dévier, avec le pied, la menace. Deux minutes après, Rizzo avec un coup de pied retourné servit Perani à peu de mètres de la ligne de la cage. Malheureusement Marino en hésitant un peu permit a Schnellinger de sauver le ballon en faute latérale. A la 76’, le Bologna enfin égalisa à juste titre. Pace traversa au centre de l’aire de jeu, Savoldi rata bruyamment le coup, mais à ses épaules Rizzo fut prêt à tirer. Sur la trajectoire Rosato toucha le ballon avec la main sans le vouloir, en trompant irréparablement son gardien de but Belli. Après seulement deux minutes, le Bologna exécuta les rouge-noir. Fedele mit un ballon invitant au centre de l’aire de jeu et Savoldi, de tête, réalisa le but de la victoire. En légitimant le résultat en faveur des rouge-bleu, Scala rata le quatrième but, tout seul devant Belli. Le match n’eut plus d’histoire. Les supporteurs rouge-bleu entonnèrent des chœurs joyeux vers leurs joueurs qui avaient « vengé » Liguori. Le Milan avait mathématique perdu le titre de champion à Bologne.  

 Ecrit par Lamberto Bertozzi – traduit par Stefania Stefani

 

Le tableau du match :

BOLOGNA–MILAN 3-2

Buts : Villa 6', Villa 28', Fedele 43', Rosato (aut.) 76', Savoldi 78'.

BOLOGNA : Vavassori, Roversi, Fedele (Scala 85'), Cresci, Battisodo, Gregori, Perani, Rizzo, Savoldi, Bulgarelli, Pace. - Entr. Fabbri Edmondo.

MILAN : Belli, Anquilletti, Rosato, Maldera III, Schnellinger, Biasiolo, Combin, Villa S., Benetti, Rivera (Casone 52'), Prati. - Entr. Rocco.

Arbitre: Toselli de Cormons

  

Légende des photos :

Photo d’ouverture : L’éventail du Bologna 1970-71. Debout de gauche : Janich, Savoldi, Testa, Fedele, Aristei, Cresci, Vavassori, Bulgarelli, Ciacci, Roversi, Pace, Adani; assis de gauche : Liguori, Gregori, Ghetti, Di Carlo, Battisodo, Perani, Ardizzon, Scala, Vastola, Rizzo, Prini

 

Photo de côté : le demi Francesco Liguori.

Ultima modifica il Domenica, 12 Febbraio 2017 08:18
Stefania Stefani

Dottore di ricerca in Lingue e Letterature straniere, è traduttrice e interprete (francese, tedesco, inglese). Lavora anche come hostess in fiere ed eventi e modella freelance.

E- mail: stefaniastefani@tiscali.it   Facebook: Stefania Stefani