Amarcord: BOLOGNA-LAZIO d’il y a de nombreuses années… - 3 mars

Scritto da  Mar 03, 2017

 

 

EN PROIE A UNE CHALEUR INSUPPORTABLE, UNE PLUIE DE BUTS SUBMERGE LA LAZIO

Dimanche 17 juin 1951 au Stade Communal de Bologne, se déroulait le dernier match du championnat de la première division 1950-51. Sur le champ de jeu se rencontraient les joueurs du Bologna et les romains de la Lazio. En théorie il aurait dû s’agir du match classique de la fin de la saison; les deux compositions avaient déjà obtenu une bonne position dans le classement et ne se trouvaient pas dans la zone du déclassement. Si l’on veut chercher midi à quatorze heures, c’était le Bologna qui devait donner le meilleur après la déculottée dans le match précédent avec la Sampdoria, pour 2-7. Les garçons entraînés par Raffaele Sansone, pendant la semaine, s’étaient entraînés avec un soleil à pierre fendre puisqu’ils voulaient se réconcilier avec les supporteurs et terminer le championnat avec un succès éventuel.

Au moment où l’arbitre Gino Cicardi de Lecco faisait partir le match, la journée se présentait avec une chaleur insupportable et sur les gradins seulement sept mille spectateurs avaient eu le courage de la défier. Les spectateurs ne s’étaient même pas assis, que le Bologna avait pris de l’avance grâce à un auto-but. Après cent-vingt secondes, Cappello, après s’être emparé du ballon, fit un rapide écart à gauche en servant Filiput; l’ailier gauche rouge-bleu partit en coup de vent côte à côte avec Antonazzi de la Lazio qui, tout en voulant lancer le ballon au gardien de but, frappa trop fortement la sphère qui surprit Sentimenti IV en secouant la cage. Le Bologna enhardi par la rapide avance pressait avec insistance et à la 6’ Giovannini lança en profondeur Cervellati ; l’ailier droit, en vain talonné par un défenseur, se lança dans l’aire de jeu et avec un tir sec battit pour la deuxième fois Sentimenti IV. Les bleus répondirent avec rage : Hofling servit de précision Flamini qui, tout de suite prêt, décocha un tir violent que, Vanz battu, le poteau repoussa. L’initiative retourna au Bologna et à la 9’ Cappello, vaincu le duel avec Malacarne, sur ange gardien, s’approcha a Sentimenti IV, qui soulagé, vit le tir du rouge-bleu se perdre de côté. A la 13’ Gritti lancé sans doute en hors-jeu, se trouva en position favorable pour marquer, mais le gardien de but bleu avec une sortie hardie intercepta le ballon sans le retenir ; Cervellati arriva et tenta d’arracher la sphère au gardien de but qui s’opposa et évita le pire. On enregistra quelques minutes de domination bleue donc à la 27’ Filiput en exploitant une action Gritti-Cervellati marqua le troisième but. A ce moment-là la Lazio réordonna ses joueurs et devint menaçante ; à la 34’, après une mêlée enchevêtrée, un tir de Sentimenti III fut repoussé sur la ligne blanche par Ballacci. Le but de la Lazio était toutefois en phase de maturation et en effet à la 36’ un centre parfait de Sentimenti III fut rattrapé par Hofling qui avec un coup de pied retourné parfait centra la cage bolonaise. La réaction des rouge-bleu fut immédiate et ils marquèrent un autre but. A la 38’ Filiput finalisa une action construite par Cappello, en marquant le but du 4-1. Encore deux minutes de jeu et l’ailier bolonais Bernicchi manqua une occasion facile.  

Pendant la seconde mi-temps, la Lazio sembla vouloir réduire les distances, mais le Bologna insista et à la 60’ Cappello réalisa un but excellent. Ensuite, un tir de Flamini fut repoussé par le gardien de but bolonais Vanz. A la 65’ Cappello crossa le ballon en aire de jeu, Magrini l’intercepta avec la main, de sorte que l’arbitre accorda le pénalty : Cervellati marqua le but sans aucune difficulté. A la 75’, la Lazio marqua son deuxième but encore grâce à Hofling. Trois minutes avant la fin du match, le Bologna, grâce à l’infatigable Filiput, marqua le septième but pour le Bologna.

Ecrit par Lamberto Bertozzi – Traduit par Stefania Stefani

 

Le tableau du match :

BOLOGNA-LAZIO 7-2

Buts : Antoniazzi (aut.) 2’, Cervellati 6’, Filiput 27’, Hofling 36’, Filiput 38’, Cappello 60’, Cervellati (pén.) 65’, Hofling 75’, Filiput 87’.

BOLOGNA : Vanz, Giovannini, Brandimarte, Campatelli, Mezzadri, Ballacci, Cervellati, Bernicchi, Cappello, Gritti, Filiput. - Entr. Sansone.

LAZIO : Sentimenti IV, Antonazzi, Furiassi, Alzani, Malacarne, Magrini, Sentimenti V, Sentimenti III, Hofling, Flamini, Puccinelli. - Entr. Sperone.

Arbitre : Gino Cicardi de Lecco

 

Légendes des photos :

Photo d’ouverture : Une composition du Bologna 1950-51. Debout: Mezzadri, Jensen, Cervellati, Garcia, Ballacci, Giovannini. – A genoux : Cappello, Vanz, Pilmark, Matteucci, Campatelli.

Photo en dessous : Livio Filiput auteur d’un triplé.

 

 

Ultima modifica il Domenica, 05 Marzo 2017 09:53
Stefania Stefani

Dottore di ricerca in Lingue e Letterature straniere, è traduttrice e interprete (francese, tedesco, inglese). Lavora anche come hostess in fiere ed eventi e modella freelance.

E- mail: stefaniastefani@tiscali.it   Facebook: Stefania Stefani