Amarcord: BOLOGNA-UDINESE d’il y a de nombreuses années… - 28 apr

Scritto da  Apr 28, 2017

 

 

KYRIELLE DE BUTS

Le 2 juin 1957 se déroulait la 32ème journée de championnat, deux journées manquaient à la fin et les trois premières positions du classement avaient été déjà assignées. Au contraire, six compositions, Sampdoria, Udinese, Internazionale, Torino, Roma et Bologna restaient en lice pour la quatrième position du classement.

Au Stade Communal, dans une journée étouffante, devant 14.000 spectateurs, le Bologna dépassa de justesse l’équipe frioulane qui, à la moitié de la seconde mi-temps, semblait devoir sortir du champ avec un passif considérable. Toutefois, l’entraîneur des rouge-bleu, Campatelli, quand son équipe se trouvait en avance de trois buts, ordonna à ses intérieurs (Pozzan et Gasperi) de replier en renfort aux défenseurs. Malheureusement cette tactique favorisa la reprise des blanc-noir, qui devinrent menaçants, en réussissant à abréger les distances, et ensuite à effleurer l’égalisation.    

Dans les premières minutes ce fut le Bologna qui alla à l’offensive et les hôtes durent se mettre en défense. Le match se fit animée et vivace. A la 5’ Cervellati recueillit un centre de Bonifaci et adressa promptement dans la cage. Cudicini fut prêt à l’arrêt en se plongeant et sur le changement rapide de front voilà l’Udinese qui prit de l’avance. Ballacci commit une faute à la limite de l’aire. Coup franc. Lindskog, pendant que les défenseurs bolonais s’arrêtèrent pour réclamer, effectua un tir foudroyant qui surprit le gardien de but Giorcelli. 

Après le but des “petites zèbres”, le Bologna commença un forcing étouffant de sorte que ses avants effectuèrent une série de tirs très dangereux ; bien contrôlés par Cudicini. Le tir le plus dangereux fut à la 23’ quand Cervellati, avec un coup de tête précis, adressa le ballon vers la cage, mais Cudicini réussit à effleurer le ballon qui termina sa course contre la barre transversale.

Trois minutes après voilà l’égalisation bolonaise. Pascutti poursuivit un ballon qui semblait destiné au fond. Il l’attrapa, sauta son marqueur Baccari, et ensuite battit Cudicini en sortie. L’égalisation galvanisa le Bologna qui y mit encore plus d’énergie. A la 36’ Pozzan battit un coup franc en servant un ballon d’or sur la tête de Bonafin qui remercia et réalisa le 2-1 pour le Bologna.

Dans la seconde mi-temps le Bologna sembla encore plus dégagé et sûr de soi-même. A la 48’ Bonafin, très bien servi par Cervellati, marqua avec un ras de terre le but du 3-1. A la 66’ Pozzan entra dans l’aire de jeu, feinta le tir, puis passa le ballon à gauche à Pascutti qui comme un foudre s’empara de la sphère et marqua le but très près de la cage. Bologna-Udinese 4-1.

Tout le monde pensait que le Bologna aurait pu avoir un riche butin mais à ce moment-là, voilà le changement de module de l’entraîneur des rouge-bleu, Campatelli, décrit précédemment. L’Udinese en profita pour attaquer avec une décision extrême. A la 69’ et à la 77’ l’Udinese marqua deux buts avec son avant-centre Giuseppe Secchi, en dépassant les défenseur avec une grande facilité. A treize minutes de la fin le match était rouvert. Les joueurs du Bologna étaient fatigués aussi bien du point de vue physique que du point de vue mental ; les frioulans au contraire semblaient plus résistants et efficaces.

A la 82’ on assista à une mêlée prolongée dans l’aire bolonaise. Trois tirs des avants frioulans furent aventureusement chassés par des défenseurs rouge-bleu.

Le triple sifflet de l’arbitre Bonetto fut accueilli avec un soulagement évident par le public rouge-bleu et par les joueurs eux-mêmes. Tout en ayant gagné la rencontre directe le Bologna termina le championnat à la cinquième place, avec un point en mois par rapport à l’Udinese, qui était en quatrième position.

Ecrit par Lamberto Bertozzi - Traduit par Stefania Stefani

 

Le tableau du match :

BOLOGNA-UDINESE 4-3

Buts : Lindskog 5’, Pascutti 26’, Bonafin 36’, Bonafin 48’, Pascutti 66’, Secchi 69’, Secchi 77’.

BOLOGNA : Giorcelli, Rota, Ballacci, Bonifaci, Greco, Pilmark, Cervellati, Pozzan, Bonafin, Gasperi,Pascutti. - Entr. Campatelli.

UDINESE : Cudicini, Baccari, Valenti, Menegotti, De Giovanni, Magli, Frignani, Pantaleoni, Secchi, Lindskog, Fontanesi. - Entr. Bigogno.

Arbitre : Bonetto Piero de Turin.

 

Légendes des photos :

Photo d’ouverture : Une composition du Bologna 1956-57: Debout : Greco, Pavinato, Giorcelli, Capra, Pozzan, Pivatelli. – A genoux : Pilmark, Bonifaci, Randon, Cervelalti, Pascutti.

Photo d’en bas : Les images de la récolte “Edizioni Sport Napoli” 1956-57 qui représentent deux des trois joueurs auteurs d’un doublé: le bolonais Ezio Pascutti et le frioulan Giuseppe Secchi.

 

 

Ultima modifica il Sabato, 29 Aprile 2017 17:30
Stefania Stefani

Dottore di ricerca in Lingue e Letterature straniere, è traduttrice e interprete (francese, tedesco, inglese). Lavora anche come hostess in fiere ed eventi e modella freelance.

E- mail: stefaniastefani@tiscali.it   Facebook: Stefania Stefani