Amarcord: BOLOGNA-ROMA d’il y a de nombreuses années… - 7 avril

Scritto da  Apr 05, 2017

 

 

LE JEUNE BRUNO MAINI ABAT LA ROMA

Le 29 juin 1930, à l’occasion du premier Championnat de la Première Division, le Bologna rencontra la Rome au Stadio Littoriale. Les deux compositions se trouvaient à un seul point de distance l’une de l’autre dans le classement, avec les romains qui précédaient les bolonais. Les joueurs de Hermann Felsner, champions italiens sortants, en cas de victoire, avaient la possibilité de dépasser les jaune-rouge entraînés par Herbert Burgess.

A l’occasion de ce match, Felsner dut renoncer à cinq titulaires : Della Valle, Muzzioli, Baldi, Genovesi e Busini I. L’entraîneur autrichien trouva toutefois le courage de les substituer avec Cogolli, Maini, Ottani, Donati e Perin. Au début du match signé par l’arbitre Felice Rovida de Milan, les deux compositions commencèrent à s’étudier brièvement. A la 13’ minute, on assista à deux corners consécutifs contre la Roma ; dans le deuxième corner Busini III réussit à adresser le ballon vers la cage défendue par Ballante. Le défenseur jaune-rouge Degni intervint sur le ballon : au lieu de libérer l’aire, toucha maladroitement le ballon et le lança dans sa propre cage. Avec un auto-but classique le Bologna prit de l’avance. La Roma se lança tout de suite dans une contre-offensive e trois minutes après égalisa. Un passage précis de Chini trouva, au centre de l’aire de jeu rouge-bleu, Bernardini. « Fuffo », en vol, lança le ballon dans la cage bolonaise. A ce moment-là commença le « Maini day ». A la 20’ Bruno Maini, avec un coup de tête péremptoire, effleura la barre transversale de la cage romaine. Le gardien de but Ballante était constamment poursuivi de toutes les positions et le même Maini, à la 23’, avec un tir fort en diagonale, le battit pour la deuxième fois. A la 27’, à la suite d’une action toute personnelle, le demi bolonais Pitto centra le poteau. A la suite de ces actions on pouvait voir une évidente différence de rendement entre les deux compositions. Le Bologna était supérieur aussi bien dans la puissance que dans la vigueur du jeu.

A la 32’ le Bologna marqua le troisième but. Ce fut Busini III qui, avec un tir d’une vingtaine de mètres, battit le gardien de but Ballante qui se plongea en vain. Le Bologna, pas dompté, continua à attaquer et d’un énième corner les jaune-rouge prirent l’occasion pour un contre-pied rapide. Ce fut encore l’ailier Chini à dicter le cross qui trouva Volk, au centre de l’aire, prêt à récolter le ballon de tête et à l’envoyer aux épaules de l’innocent Gianni. A la 39’ le résultat était de 3-2 pour le Bologna. Le but réalisé par la Roma, au lieu de décourager les joueurs rouge-bleu eut le pouvoir de le galvaniser. A la 42’ un tir fort effectué par Ottani fut faiblement repoussé par Ballante ; Maini s’empara du la ballon et marqua le quatrième but bolonais.

Le type de jeu ne changea pas pendant la seconde mi-temps. Le Bologna attaquait et la Rome était obligée à se défendre. Parmi les moments les plus significatifs de cette seconde mi-temps, on doit signaler même une tentative de boxe entre Bernardini et Donati. A la 86’, Maini s’amusa à se libérer des défenseurs romains pour réaliser ensuite le cinquième but bolonais.

A la fin du match, l’entraîneur romain Burgess, interviewé par la presse sportive de l’époque, déplora le fait que certains de ses athlètes n’étaient pas en forme.

 Ecrit par Lamberto Bertozzi – Traduit par Stefania Stefani

 

 Le tableau du match :

BOLOGNA-ROMA 5-2

Buts : Degni (aut.) 13’, Bernardini 16’, Maini 22’, Busini III 32’, Volk 39’, Maini 42’, Maini 86’.

BOLOGNA : Gianni, Monzeglio, Gasperi, Donati, Pitto, Martelli II, Cogolli, Perin, Maini, Busini III, Ottani. - Entr. Felsner.

ROMA : Ballante, Mattei, De Marchi, Degni, Ferraris IV, Bossi, Benatti, Fasanelli, Volk, Bernardini, Chini. - Entr. Burgess.

Arbitre : Felice Rovida de Milan.

 

Légendes des photos :

Photo d’ouverture : Une composition du Bologna 1929-30. Debout : Busini III, Genovesi, Muzzioli, Schiavio, Maini, Pitto, Gianni, Gasperi – à genoux : Pilati IV, Monzeglio e Martelli II.

 

Photo d’en bas : Bruno Maini auteur d’un triplé.

Ultima modifica il Mercoledì, 05 Aprile 2017 19:37
Stefania Stefani

Dottore di ricerca in Lingue e Letterature straniere, è traduttrice e interprete (francese, tedesco, inglese). Lavora anche come hostess in fiere ed eventi e modella freelance.

E- mail: stefaniastefani@tiscali.it   Facebook: Stefania Stefani